Con comme un drone Voir la vidéo

Con comme un drone -
Les éphéméroptères (Ephemeroptera)

Il m'arrive fréquement de tomber sur un article vantant les progrès fulgurant d'un labo dans le développement de drones et notamment des drones miniatures cherchant à imiter les insectes volants.
Si je reconnais la prouesse technologique, je trouve la béatitude de certains devant les résultats actuels sont ridicules et pathétiques au regard de ce que sont les insectes volants même primitifs.

Oui, même si le développement de drones miniatures volants ne fait que commencer il sera dur à la science de rattrapper la vie et ses centaines de millions d'années d'évolution. Les problématiques à résoudre sont nombreuses et certaines des finalités de ces appareils sont plus que suspectes à mes yeux.

Drones volants miniatures VS insectes volants : 

L'autonomie :

Mini drone volantUn des points majeurs qu'il faudra résoudre est celui de l'energie nécessaire à la propulsion de ces mini-machines volantes. Là ou les insectes butines, le mini drone devra embarquer sa propre source d'énergie afin d'actionner ses muscles artificiels.

Pour le moment les mini drones sont incapables de voler plus de quelques secondes ou doivent être relié par de très fins fils de cuivre à une source d'éléctricité. 

La technologie aura donc fort à faire avec l'alimentation en énergie et l'autonomie des micros drones et à cette heure pas de solution viable.

L'intelligence artificielle : 

Là encore, la technologie est à la peine. Si l'on considère les impressionnantes capacités cognitives d'une abeille dont le cerveau ne compte pourtant que quelques 960 000 neurones , il faudra innover tout azimut pour faire tenir un minimum d'intelligence sur puce embarquable sur un micro drone. A moins bien sur que l'on ne souhaite qu'une machine radio-guidée.

Sociétalement parlant, le drone :

Là, nous pouvons déjà entendre les "c'est pour votre bien", "ils détecteront le moindre problème et avertiront instantanément les secours", "ils pourront remplacer les insectes pollénisateurs disparus à cause de la pollution", etc... Bref attendons nous a une forte poussée du lobbying "Pro Drone" dans les mois et les années à venir.

Et comme d'habitude les sous-doués du sens critique plébiscitrons largement ce formidable progrès. Les papillons disparaissent mais qu'importe puisque de jolis petit drone bardés de capteurs égairons bientôt nos jardins.

Les éphémères et autres insectes volants : fruits inégalables de l'évolution

Personnelement, je reste émerveillé et fasciné par la vie et la nature. Je préfèrerai toujours admirer les nués virvoltantes au-dessus d'un ruisseau frais à n'importe lequel de ces drones petits ou gros, automates aux vocations troubles issuent de cerveaux aussi doués que stupides qui ne veulent que mon bien. 

Drone signifie "faux bourdon" en anglais. Il se nomme aussi "UAV" pour "Unmanned Aerial Vehicle".



Partager cet article sur :

Lien permanent vers cet article :

Tags : technologie, Polémique, Humour, drones, insectes, technologie, stupidité, con

Commenter et noter cet article

Les commentaires pour cet article